hola y gracias

22022010

hola ,

 

como estais?

Zurich estaba una magnifica cuidad. Gracias a Lara, André, Léna (linda nina) y Mercedes.

Hablamos un magnifico weekend a Zurich con Mercedes y la familia de Lara .

Comimos una buena racletta y fondue. El sol estaba con nosotros.

Visitamos la cuidad can Mercedes, una buena guida.

 Gracias para todo

 Hasta pronto

 Muchos Besos

SANDRA Y SEBASTIEN

 

Pour ceux qui ne comprennent pas notre espagnol, nous voulons juste remercier Lara, André , Léna (magnifique bébé) et Mercedes pour leur accueil. Nous vous recommandons la visite de Zurich. Nous avons eu beaucoup de chance avec le soleil. Nosu avons pu apprécier les spécialités suisses à savoir la raclette et la fondue, sans oulier le chocolat.

Nous vous avons aussi joins des photos de notre Weekend à Arcis, frio , mais agréable avec un peu de soleil.

Et oui, nous sommes bien en hiver,

 

Pour ceux qui sont au ski, profitez en , laissez nous un peu de neige, car nous débarquons samedi prochain.

Bonnes vacances à tous

 à plus

bisous

 

Sandra et Sébastien

 




bonjour à tous,

14022010

nous revoici sur les ondes,

 

désolée pour l’absence , mais depuis le début de l’année de grands changements nous touchent, mais rassurez vous ce ne sont que de bonnes nouvelles.

Et bien , c’est fait,nous quittons la région parisienne pour Dieppe, nous ne venons tout juste de trouver une petite maison, où nous espérerons vous recevoir. Alors à votre GPS, pour le 171 rue des pommiers à Saint Nicolas d’Aliermont, dans le 76.

Nous venons de signer le compromis de vente et nous devons signer devant le notaire fin avril. Alors préparez vous, car nous aurons besoin de vos muscles mais aussi de vos qualités d’électricien, de peintre, de maçon et surtout de votre bonne humeur afin de faire de super weekend à la campagne et au bord de mer.

 

Voilà , pour les news.

Sinon , nous n’avons pas que visité des maisons, mais nous avons aussi enfin fait notre marche nocturne de 54km entre Paris et Mantes la Jolie, sans trop de fatigue et surtout sans blessures. Nous en sommes très fier, et oui, marcher 10h40!!!! La nuit fut fraîche , mais la pleine lune ne nous a pas quitté d’une semelle. Félicitations à mes parents , Annie-Claude et Francis , qui ont tenu sans aucun problème leur rythme de 5km à l’heure sur 12 km. Bravo , nous sommes très fier de vous.

 

 

Voilà pour les nouvelles,

 

Petites pensées à Lara et André pour la naissance de leur petite Léna et félicitations à leurs grands-parents.

 

bisous à vous tous

 Sandra et Sébastien




BONNE ANNEE 2010 A TOUS

1012010

Nous voici en 2010, et oui que le temps passe vite, et dire qu’hier nous fêtions l’an 2000, et voilà déjà 10 ans de passés.

Nous profitons donc de ce moment , de ce jour pour vous souhaiter une TRES TRES BONNE ANNEE 2010, avec pour être très original, beaucoup de bonheurs, et surtout une très bonne santé, sans oublier l’amour et la réussite de tous vos projets.

Nous espérons que vous avez passé un bon réveillon , en famille, entre amis ou entre vous. Pour notre part, nous avons choisi la troisième solution , entre nous, en amoureux, en Normandie, où nous avons papilloné entre Etretat, Honfleur et Deauville, en nous posant dans notre case africaine. Nous vous recommandons ce gite  aux quatre chambres, avec comme thème l’Afrique, l’Orient, le poulailler et la chambre zen. Tout cela entretenu avec gout et gentilesse par Huguette et Serge.

 Voilà, nous vous laissons, et avant de vous quitter, encore une fois, nous vous souhaitons une TRES TRES BONNE ANNEE 2010

 

Feliz ano nuevo, Happy New Year, bonne année

 à bientôt, see you soon , hasta pronto

Sandra et Sébastien 




JOYEUX NOEL A TOUS

28122009

Coucou,

 

noel vient de passer , les grands plats furtent mis dans les petits plats, et les tables décorées avec brillance. Les enfants et les adultes ont attendu le père noël , qui est passé dans toutes les maisons. Tout le monde fut sages et les père noël n’oublia personne.

 Ce fut pour Sandra l’occasion de faire son premier coquelet farci à la dinde et aux marrons mais aussi de faire une bonne tarte aux pommes, comme lui a appris son maître , Patrick.

Nous espérons que vous avez passé un bon réveillon et un joyeux noël en famille ou entre amis.

 

D’avance, nous vous souhaitons une très très bonne année 2010, qu’elle soit synonyme de bonheur mais surtout de bonne santé.

Nous vous laissons à vos préparatifs .

 JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE A TOUS.

 

Bisous,

muchos besos

 

Sandra y Sébastien

Chica y chico

 

 




JOYEUX NOEL A TOUS

23122009

COUCOU

  

Un petit bonjour d’Alsace , où nous avons passé quatre jours magnifiques, féériques et amicales.

Pour commencer , nous voulons avant tout vous souhaiter à tous un JOYEUX NOEL, beaucoup d’amour et de joie.

Puis, un très, très, très grand MERCI à Patrick et Christine pour leur accueil et pour leur amitié, qui réchauffent les cœurs. Et enfin un grand merci pour leur enthousiasme t leur gentillesse à Lara, André et Erika, nos amis et famille de Zurich et de Buenos Aires. VIVA ARGENTINA , muchos gracias  y muchos besos a todos.

  

Notre petit séjour en Alsace fut accompagné de neige, de pluie , de soleil et du froid, qui a atteint –16°C. Malgré les protections, le froid était pénétrant, vous pouvez le demander à Christine, qui pourtant étant alsacienne, n’a pas pu résister au froid de Niederbroon.

Mais ce qui nous restera de ce séjour c’est cette magie de noël qui embaumait l’atmosphère des rues, des villages et des cœurs. La neige a beau être froide, elle réchauffe l’intérieur des gens, qui malgré leurs problèmes sont recouvert de joie et de sourires, ce qui donne cette atmosphère de paix.

  

Les marchés aussi les cœurs et les corps grâce à son vin chaud, mais aussi ses crêpes et gaufres, sans oublier les bretzels , les kougholfs et les bredeles. Donc les calories.

  

Oublions les calories , et profitons des traditions culinaires alsaciennes, mais aussi les moules frites et les plats mexicains. Sans oublier la tarte aux pommes vendéenne. Petit clin d’œil à la magnifique tarte de Patrick. Merci à toi pour la recette. J’essayerai de la reproduire.

  

Voilà, quatre jours gravés dans nos mémoires, passés avec bonne humeur.

  

Nous espérons que vous pourrez vivre cela chez vous, avec vos proches lors du réveillon ,

  

Alors encore une fois JOYEUX NOEL A TOUS

  

Feliz Navidad a todos 

  

Bisous 

Muchos besos 

  

Sandra et Sébastien




JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE 2010

18122009

Bonjour à tous,

après un petit silence radio du au travail et aux préparatifs des fêtes, nous voici de retourparmi vous, juste pour vous souhaiter un très très joyeux noël 2009 et une très bonne année 2010.

 Nous espérons que ce petit coucou vous trouvera en bonne santé et en pleine forme.

 Nous avons mis quelques photos de vie, de notre sapin et de la neige qui nous est tombée dessus.

Voilà, nous vous laissons,

JOYEUX NOEL

 gros bisous

 

Sandra et Sébastien




coucou à tous

2112009

bonjour à tous,

nous voici de retour à Paris, où la pluie nous a accueilli après 4 jours de beau temps.

Lorsque nous nous sommes quittés , nous étions vendredi soir. Il ne nous reste plus qu’à vous compter notre journée de samedi 31 octobre, jour très spécial pour nous, car nous fêtons nos deux ans. Au programme, escalader le mont Gellert, jsqu’à la statue de la liberté, en nous arrêtons dans une église troglodityque, et en traversant des bois aux couleurs de l’automne. Le soleil ne nous quitte pas. Il fait même chaud en haut de la colline. Après une heure, nous redescendons la colline pour retourner sur Buda, où nous allons flaner dans le quartier de l’église Saint Etienne, afin de trouver des magasins de disques. Mais en vain. Désolés Arnaud, tu n’auras pas de disque d’Exotique, pour connu par les vendeurs. Bredouilles, nous reprenons notre flanerie dans le quartier et entrons dans l’église Saint Etienne. Nous ne sommes pas très emballés par son intérieur. Le silence y est présent, ainsi que le marbre et les ornements.

Puis , nous reprenons la route, en direction du parlement, très beau côté Danube et un peu plus vieux côté parc. Cependant il est très bon de se promener sur les quais , le long du Danube et d’observer tout le travail de la pierre qui compose le parlement. En suivant le Danube, nous atteignons le mémorial juif, composé de chaussures en fer tournés vers le Danube, en mémoire aux juifs qui ont été fusillés face au Danube. Des bougies et des fleurs y sont déposées afin de ne pas oublier.

Après ce petit arrêt « n’oublions jamais… », nous reprenons la route vers le centre ville pour un petit gouter déjeuner, car il est 16h et la faim nous envahie. Après un petit chocolat et un brownie, nous faisons quelques courses et rentrons à l’hôtel afin de nous poser 30 min et de nous mettre sur notre 31, pour ensuite nous rendre dans un restaurant très prisé. Un harpiste y met l’ambiance, et un repas hongrois traditionnel remplie nos assiettes.

Voilà, il est temps de rentrer à l’hotel et de boucler nos valises.

En effet, dimanche, le taxi passe nous prendre à 9h25 pour l’aéroport d’où notre avion décolle à 11h50 pour Vienne, et ensuite Paris, où nous arrivons à 16h00.

 

Voili, voilou, nous espérons que ce petit reportage vous donnera envie d’aller à Budapest.

 

A très bientôt

hasta pronto,

 Vissla (en hongrois)

Bisous

 

Sandra et Sébastien




coucou à tous

31102009

Coucou

  

Nous voici depuis deux jours à Budapest, où le ciel tout étant couvert ne laisse pas passer la pluie. Les températures sont clémentes.

Nous en profitons pour arpenter les rues de Budapest.

Mercredi 27 octobre après-midi : 

Nous commençons après nous être installés dans notre hôtel , Mercure.

Tout d’abord, direction le Danube, où nous suivons le Corso, à savoir les bords du Danube, jusqu’au pont des chaînes. Une petite promenade très sympathique avec vue sur le Château et le Mont Gellért.

Puis nous marchons sur la Vaci Utca, à savoir la grande rue piétonne de Budapest, où se succèdent les boutiques et les restaurants. Elle s’arrête devant le grand marché, avec sa structure en fer, made in France, grâce à Eiffel. Nous y restons deux heures, à regarder les magasins et les échoppes (légumes, fruits, Paprika…). Nous sommes sous le charme de ce grand marché.

Puis, la nuit tombée , nous flânons à nouveau dans les rues, qui prennent une autre teinte, ainsi qu’une autre atmosphère.

Arrêt dans un restaurant « typique » hongrois, avec un joueur de piano. Le poulet et le foie de canard sont au menu, ainsi que des pâtisseries hongroises, que j’apprécie particulièrement.

Jeudi 28 octobre : 

Réveil tardif, 9h00, petite douche et nous partons en direction du bois de la ville. Nous profitons de la roue du temps , de la place des héros, du château de Vajdahunyad var, qui sort tout droit de Disney (à savoir avec des styles différents), du bois avec ses couleurs automnales, de l’avenue principale de Budapest, où se trouvent toutes les ambassades (dont celle de la France) et enfin le Burger King, où nous mangeons rapidement avant de retourner à l’hôtel pour commander un taxi, afin de nous rendre chez Aniko.

  

Qui est Aniko ? Et bien , c’est la jeune hongroise que nous avons accueilli quand nous étions jeunes, à Othis. Nous sommes restées en contact et en 1991, je suis allée lui rendre visite à Budapest. C’est à ce moment là que j’ai découvert pour la première fois la ville, il y a 18 ans. Puis nous avons continué notre correspondance jusqu’en 2001. Puis la vie faisant , plus de nouvelles. Sachant que nous allions à Budapest, j’ai recherché la dernière lettre d’Aniko, où il y avait son adresse et je lui ai écrit une lettre pour lui proposer de prendre un café ensemble, après 18 ans. Et surprise , dimanche soir, avant de prendre l’avion , Aniko nous a téléphoné et nous avons pris rendez-vous pour le jeudi après-midi, vers 15h, pour prendre la café.

  

Voilà le comment du pourquoi de notre après-midi chez Aniko, qui habite une maison avec son mari Georges, son fils Georges et sa mère Elizabeth. Le taxi nous dépose donc chez Aniko, qui habite dans la banlieue de Budapest. A peine être descendus du taxi, Elizabeth , Aniko et le petite Georges nous accueillent très chaleureusement . Nous entrons et là, se succèdent les verres de bienvenue et de l’amitié. Ils nous offrent très gentiment des cadeaux de bienvenue. A notre tour, nous leurs offrons une mug de Paris et des chocolats. Puis nous papotons autour de spécialités hongroises préparées par Aniko (porc au paprika, salami…). La tête commence à tourner , car le vin hongrois remplit les verres sans cesse. Tout cela est le symbole d’une très bonne après-midi de retrouvailles et de gentillesse.

Un grand merci à Aniko et sa famille pour leur accueil.

  

Mais malheureusement l’heure est venue de reprendre le taxi pour retourner en ville. Une fois les adieux passés, nous retournons à l’hôtel. Les têtes sont chargées de souvenirs et d’alcool. Petit repos et ensuite nous partons nous promener dans la ville où nous allons voir la grande synagogue de Budapest et le Danube. Petit tour qui nous aère la tête.

Vendredi 30 octobre : 

Réveil non matinal, mais en même temps , nous sommes en vacances, alors profitons. Petite douche et hop, en route pour la découverte du quartier du château. Mais avant de monter à la colline, nous faisons une pause petit déjeuner au costa coffee. Après un muffin et un petit gâteau, sans oublier un grand café et chocolat, nous partons en direction du château, avec tout d’abord un petit arrêt dans un passage très étonnant. Passage qui permet de passer d’une rue à l’autre, en nous faisant passer sous des verrières , et au milieu de murs tout en bois travaillé. Une pure merveille.

Puis , nous traversons la ville jusqu’au pont des chaînes, sous un soleil de plomb. Nous traversons le pont et arrivons à Pest. Nous ne prenons pas le funiculaire pour monter à la colline du château, mais grimpons les marches à travers un petit bois aux couleurs de l’automne. Cette dernière saison donne une brillance à la nature incroyable.

Après 20 minutes de montée, nous arrivons au pied du château , qui est à présent un musée. Grand palais au sommet d’une colline, avec une vue magnifique sur Buda et Pest. Nous pouvons ainsi y apercevoir le Parlement, les ponts de la ville, l’île Marguerite, l’église Saint Etienne, bref toute la ville, sans oublier le Danube.

Nous marchons à travers le quartier jusqu’à l’église Saint Mathias, entourée du Bastion des pêcheurs. Puis nous flânons dans le quartier du château jusqu’aux catacombes, où nous descendons pendant 1heure. Très bien aménagées, avec des statues, de la musique d’ambiance et des fontaines d’eau et de vin. La preuve en image, en ce qui concerne le vin. Après une heure, nous sortons et faisons une pause gouter-déjeuner , car il est 15h45, et nous n’avons toujours pas déjeuner. Nous nous installons sur une terrasse et Sébastien mange son premier goulach traditionnel. « Très bon », me répond-t-il !!!

Après cette petite pause bien méritée, car nous marchons depuis 10h15 ce matin , nous descendons sur les bords du Danube , afin de suivre l’ancienne voie romaine (où il n’y a rien de romain). Nous la suivons jusqu’en face du Parlement, où le crépuscule prend vit. Ensuite, nous repartons tranquillement jusqu’à l’hôtel, en passant par l’église Saint Etienne.

Après une petite pause, nous ressortons pour manger dans un charmant restaurant , tout près d’un musée. L’intérieur est typique, avec au menu goulach, paprika farci, veau et poulet à la hongroise, sans oublier le dessert.

Rassasiés, nous repartons pour l’hôtel, d’où nous vous écrivons.

Voilà, il est tard, et l’heure de nous coucher.

A plus tard pour la suite de nos aventures à Budapest.

  

Bisous

  

Sandra et Sébastien




coucou à tous

19102009

alors, que vous racontez sur le weekend que nous venons de vivre.

Et bien , tout d’abord, nous voulons remercier  David pour son aide, pour son soutien et pour avoir été jusqu’au bout malgré son problème de vélo.

Vous devez vous dire, de quoi parlent-ils? Et bien des 100 kilomètres de Royan , que Sébastien a couru en 8h26 (1h30 de moins que les 100 kilomètres de Millau) et que David a suivi à vélo.

Nous sommes partis à Royan de Bessy , la Capitale du beau temps et des chaises longues (d’après David), vers 7h30 , après avoir chargé le vélo et avoir réparé le volet roulant.  Durant la route, les champions on fait à tour de rôle une sieste, entre-coupés d’arrêts cafés, essence, pipis et pique-nique sous des châtaigniers et sous l’oeil attentif de deux petits chats.

Après tout cela , nous sommes arrivés au stade d’honneur de Royan, où nous ont rejoins les parents de David et Sébastien. Après avoir pris les dossards, nous sommes partis à l’hôtel , où le repos fut au menu, enfin un essai , car Sébastien est déjà une pile électrique.

Il fut bon alors d’aller se promener le long de la mer, afin de s’aérer les esprits.

Puis repas, et dodo. Enfin , dodo après avoir revu le parcours avec David (le bras droit essentiel pour Sébastien, qui n’aurait pas pu faire cette course sans son petit frère).

Le lendemain , réveil à 3h15. Douche et petit déjeuner du champion. Le stress grandissait . Mais bon , il faut y aller. 4h45, départ pour le stade d’honneur, à vélo pour David et en voiture pour Sébastien.

Après un petit déjeuner rapide pour David, départ collectif à 5h15. Puis départ pour Sébastien à 5h30.Le temps est froid (7°C) , mais le vent est absent et le ciel étoilé. Sébastien part  et je le rejoins au Cinquième kilomètres.Tout va bien . Sébastien s’envole au dixième kilomètre rejoindre David et je les retrouve au 15eme, puis au 25eme, puis au 30eme au port de La Palmyre, où David a un problème de vélo et où Sébastien se sent pas très bien. Mais , tout le monde sert les dents, et la course continue.

BRAVO à vous deux.

Le parcours suit la côte. C’est magnifique. Une région incroyable avec des forêts de pins, des dunes , des corniches et des plages. Merci à Sébastien pour nous faire découvrir toutes ces régions.

Au 58eme , Janine et Jacques rejoignent la course afin de la suivre avec Sandra le long de la route. Merci d’être venu, c’était très important pour les garçons, cela fait chaud au coeur, surtout à ce moment, où les coureurs font demi-tour.

Le corps est épuisé, et désormais tout dépend du mental, alors il faut oublier les douleurs (jambes pour Sébastien et fesses pour David) et avancer jusqu’à Royan.

Les garçons sont alors 7eme sur 193. Mais Sébastien ne veut pas en entendre parler. La seule chose qui lui importe c’est d’aller au bout.

Lorsqu’on les rejoins au phare, ils passent à la 5eme place. Au 80eme , Sébastien se sent mieux, David a toujours des problèmes de vélo, mais sa force de caractère lui permet de continuer. BRAVO DAVID et MERCI POUR TON SUPPORT.

Je les laisse, et avec les parents de David et Sébastien, nous allons au stade. Nous attendons. Je suis inquiète en attendant. Lorsque tout à coup , un teeshort orange arrive, et oui,c’est Sébastien et David ? Et là surprise , ils sont passés 4eme. BRAVO LES GARCONS!!!!

La course se finit et Sébastien lève les bras sur le tour du stade et accélère pour être en dessus de 8h30.

Résultat final des garçons, 8h26, 4eme place et 1er de leur catégorie.

Chapeau bas.

Leur démarche montre bien qu’ils ont tout donné. Un bon massage pour Sébastien, et des sandwichs pour David, que nous ne pouvons plus qu’appeler LUCKY LUCK………

Après une bonne douche, direction le restaurant pour boire une bière et manger un steak et des frites, fini les privations. Vive le gras!!!!!!

Puis retour à la maison.

 

Voilà pour ce weekend, où j’ai vu ce qu’était la force de caractère, l’entraide entre deux frères fier l’un de l’autre et cette volonté d’aller jusqu’au bout.

Je tiens à vous remercier , vous les deux frères, pour tout,

Merci à DAVID pour avoir resté auprès de Sébastien malgré la galère du vélo.

Merci à SEBASTIEN pour son courage et pour tout .

Je suis très fière de vous. J’ai hâte de revivre ça.

 

Voilà, nous voulions vous faire part de cette aventure humaine.

A bientôt, quand Sébastien aura retrouvé sa démarche d’avant et quand David aura retrouvé ses fesses!!!!!!!

 

 

Bisous

 

Sandra et Sébastien




coucou à tous

6102009

nous voici de retour,

après deux weekend chargés, dont un à Strasbourg, chez Patrick et Christine, afin de fêter ses 40 ans (mais oui, on peut le dire!!!!!) et un chez nous, afin de nous reposer en se promenant à Pontoise et en  en profitant pour visiter les souterrains de Pontoise, qui servaient autrefois de carrières, de caves à vin (et oui, le fameux vin de Pontoise) et de défense militaire. Weekend repos, car dans une semaine et demi, c’est les 100 kilomètres de Royan et donc cela signifie repos pour le grand sportif. Mais quelques marches ne font pas de mal , ainsi qu’un peu de culture.

Nous en avons aussi profité pour prendre deux billets d’avion pour Budapest, pour dans trois semaines, afin de nous changer les esprits. Ce sera l’occasion pour nous de vous faire découvrir une nouvelle ville , très sympa, en tout cas dans les souvenirs de Sandra (qui remontent à 18 ans, pour vous dire!!!!). En tout cas, on vous en fera part.

 

En attendant , nous vous laissons, et nous reprondrons contact après les 100 kilomètres.

 Gros bisous à vous tous

 Sandra et Sébastien







mon blog de pipelette |
genevieveneveu |
creation tricot crochet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Crevettes aquarium 42
| Tatie-Sandy
| Bambi à Paris